Documents du RIC

Cette rubrique rassemble des textes et des études rédigées par les membres du Conseil Scientifique du Réseau Intelligence de la Complexité (MCX-APC), documents dont la portée est dans l'ensemble générale et épistémique: il s'agit d'aviver notre Intelligence Collective de la Complexité en "restituant aux phénomènes toutes leurs solidarités", en contribuant à la permanente régénération de nos cultures civilisantes.

 

(Les introuvables de H.A Simon, )

Le champ de cognition n’est-il pas immense, enchevêtrant de nombreuxprocessus en reliances et en boucles, de l’attention-perception-symbolisa<wbr style="color: rgb(34, 34, 34); font-family: sans-serif; font-size: small; "></wbr>tion-interprétation à lamémorisation-communication-con<wbr style="color: rgb(34, 34, 34); font-family: sans-serif; font-size: small; "></wbr>ception-decision ? Science de la cognitionassumant sa plénitude se formant dans les sciences de la vie autant que dansles sciences d’ingénierie systémique qui, à la fois empiriquement etpragmatiquement, la forment ? Défi épistémologique, celui de ‘La connaissance de la connaissance’, Défisynthétisant toutes celles que doivent relever les ‘nouvelles sciences’ seformant désormais dans l’aspiration civilisatrice à l’inter ou à la transdisciplinarité. Défi qu’elles relèvent en redéployant les sciences d’ingénierie (hier dites sciences appliquées, souvent encore tenues pourancillaires) s’exerçant à leur critique épistémologique interne de façonréfléchie et argumentées et par là pouvant être tenue pour aussifondamentales que les sciences de la natureN’est-il pas significatif que cet article, parfois encore tenu pourprovocant, ait été publié en 1980 dans le numéro du<http://csjarchive.cogsci.rpi.<wbr></wbr>edu/1980v04/index.html> journal of theCognitive Science Society (Vol 4 n°1) qui annonçait la constitution formellede la Cognitive Science Society ? Puis que neuf ans après,  HA Simon aitpublié un gros article intitulé ‘<https://mitpress.mit.edu/book<wbr></wbr>s/foundations-cognitive-scienc<wbr></wbr>e> Foundationsof Cognitive Science’ 1989) introduisant un volume collectif (888 pages)publié<https://pdfs.semanticscholar.<wbr></wbr>org/d216/8a03943065f56c9ff4f19<…; sous le même titre (avec CA Kaplan, p 2-47)

au lieu de se réduire UNE ALGORITHMIQUE ARTIFICIELLE, "Science sans Conscience". (Veille en reliance, )
(Document d'atelier, )

Au  moment où l’IA risque de se réduire à l’A A, n’importe t il pas de maintenir l’éventail ouvert ? L’Automate Algorithmique pourrait sans doute, en la ‘trivialisant’, dominer l’intelligence humaine (apte, elle, à, enchevêtrer l’IA et l’IN (l’Intelligence Naturelle, la Métis des grecs), mais il ne le sait pas, alors que les humains le savent, rappelait déjà Pascal). A nous de régénérer sans cesse l’humanisme en s’attachant  à travailler à bien penser.

Dossier du participant (Dossier MX34) (Dossier MCX, )

L'objet de cette rencontre 2018 est de contribuer – à l’aide d’un questionnement sur le thème de la rationalité - à l’intelligibilité de phénomènes sociétaux émergents et de s’interroger sur les conséquences de nos représentations en termes de pratiques sociales, de construction de normes et de rapport à l'action.

(Document APC, )

« … Ma conviction profonde, c’est que l’on s’inscrit dans une histoire incroyable qui est celle de l’humanité, qui a commencé avant même que l’on soit homo sapiens, il y a des millions d’années. Nous sommes inscrits dans une histoire qui a vu des sociétés primitives, des civilisations formidables, merveilleuses et horribles, et… qui sont toutes mortes. Cette histoire qui aujourd’hui se poursuit à travers la mondialisation, à travers les sacrifices, les beautés, les horreurs etc., qui elle-même est une suite de l’histoire de la vie et peut-être du monde.
Quand je considère cette histoire de la vie et de tout l’univers, j’y vois le conflit permanent et inextinguible entre ce qu’on peut appeler Eros et Thanatos, c’est-à-dire entre les forces d’amour qui sont des forces de liaisons, d’associations, de reliance, et les forces de mort qui sont les forces de dispersion, de dégradation et de destruction.